Carboxythérapie à Le Crès - Montpellier

Ce que la carboxythérapie va vous apporter :

Une amélioration de la qualité de la peau bien perceptible sur l’éclat, le relâchement cutané, la tonicité cutané.

Elle a donc, naturellement, une bonne place dans le traitement du relâchement cutané du corps, des vergetures récentes ou anciennes, dans le fripé des bras, du ventre et des cuisses.

Elle est également indiquée dans le traitement du cerne vasculaire.

Nous l’utilisons beaucoup, avec succès, dans le traitement des chutes de cheveux.

C’est un appoint très utile dans la prise en charge de certaines formes de cellulite.

Principe de la carboxythérapie :

Cette technique consiste à injecter, par voie sous-cutanée, du CO2 à l’aide d’une très fine aiguille.

Le gaz C02 est un gaz naturellement produit par l'organisme. L'exercice physique sportif provoque la synthèse de plusieurs litres de CO2 à la minute. Il est très rapidement résorbé par l'organisme : Il se dissout dans le sang et il s'évacue tout seul, par les voies respiratoires.

Le CO2 est une technique très écologique car on injecte une molécule produite naturellement par l’organisme. Le corps n'a pas de produits étrangers à éliminer. Il n'y a donc aucun risque d'allergie.
Sa pratique est ancienne en médecine puisqu'elle a vu le jour en France dans le centre de cure thermale de Royat en 1932. Il s'agissait à l'époque de prendre en charge les pathologies artérielles, les troubles trophiques des extrémités, l’impuissance vasculaire… Plusieurs centaines de milliers de patients ont été traités dans ces indications.

Le développement de la carboxythérapie esthétique est plus récent, d’abord en Italie puis au Brésil dans les années 1990-2000 avec de bons résultats. En France, le traitement par Carboxythérapie à visée esthétique a maintenant plus de 10 années d’existence.

Les effets bénéfiques de la carboxythérapie sont dus au phénomène de dilatation des vaisseaux capillaires et à l‘amélioration de la libération de l’oxygène par le CO2. Il en résulte un meilleur apport d’oxygène et de nutriments dans les tissus. Cet apport active le métabolisme des cellules à tous les niveaux :

  • Pour l’épiderme, la peau est plus lumineuse avec un bel éclat.
  • Au niveau du derme, les fibroblastes augmentent leur production de collagène et de fibres élastiques. Collagène et élastine, produits en plus grande quantité et en meilleure qualité entraînent une amélioration de la texture, de la souplesse et de l’élasticité de la peau.
  • Pour l’hypoderme, on observe une activation du métabolisme des cellules graisseuses qui libèrent des acides gras et ainsi, diminuent de volume. On constate aussi une amélioration de la micro-circulation des vaisseaux sanguins et lymphatiques ce qui permet un drainage, une désinfiltration de la zone traitée.
  • La diffusion vers les muscles, tendons et articulations améliore de nombreuses pathologies rhumatologiques.

Indications de la carboxythérapie :

Les principales indications esthétiques de la carboxythérapie sont :

Le relâchement cutané du visage, (notamment des paupières, cernes), du cou et du décolleté, du ventre fripé, de l’intérieur des bras et des cuisses, le dos des mains…

Les vergetures et les cicatrices atrophiques, la Carboxythérapie a ici toute son efficacité. Il faut savoir qu'elles ne disparaitront pas totalement mais s'atténueront. L’aspect fripé et la couleur blanchâtre vont diminuer pour donner un aspect plus homogène à la peau.

Pour la cellulite isolée, pour des raisons administratives, la Carboxythérapie est dorénavant interdite par le Décret N°2011-382 du 11 avril 2011 relatif à l’interdiction de la pratique d’actes de lyse adipocytaire à visée esthétique. Pourtant, la carboxythérapie n’entraine pas de lyse adipocytaire : elle ne détruit pas les adipocytes mais améliore leur fonctionnement. Elle a pourtant été assimilée aux autres techniques de lyse, ce qui nous restreint son usage.

S’il existe un relâchement ou des vergetures associés à la cellulite, il peut être intéressant, en complément de nos traitements de la cellulite par cryolipolyse, radiofréquence REACTION, mésothérapie par Infusion et laser vert VERJU, de faire de la carboxythérapie pour agir sur le relâchement cutané et les vergetures afin d’optimiser le résultat final.

Pour la rejuvénation du visage, la Carboxythérapie s’associe avec les autres techniques et notamment la radiofréquence pour optimiser l’effet sur le relâchement cutané, les LED, les peelings superficiels et/ou le mésolift pour l’éclat et la qualité de la peau.

Les indications médicales de la carboxythérapie sont très larges : 

On l’utilise pour la chute de cheveux, certaines impuissances, le psoriasis, les syndromes de Raynaud, les ulcères, les engelures, les lymphœdèmes, et dans beaucoup d’indications rhumatologiques ou elle améliore les douleurs de façon souvent étonnant.

Au sein de notre cabinet, on l’utilise beaucoup en association dans le traitement des vergetures anciennes, dans le relâchement cutané (ventre, bras, fesses, cuisses, visage et décolleté) et dans la chute de cheveux. Votre dermatologue vous donnera toutes les explications nécessaires.

Déroulement d’une séance de carboxytherapie :

Elle consiste à insuffler du CO2 sous la peau, de proche en proche, avec une très fine aiguille. Cela entraîne un très bref décollement sous-cutané.

Les premières secondes qui suivent l'injection peuvent être un peu impressionnantes, car la zone traitée se met à gonfler. C'est normal : le gaz diffuse. Mais au bout de quelques minutes (au maximum), la zone a totalement dégonflé.

Quand on pratique une cœlioscopie, on gonfle le ventre avec du gaz CO2, le même ! On en injecte 3 à 4 litres ! et on sait bien qu'il n'y a aucun risque...

En ce qui nous concerne, les quantités de gaz injectées sont bien moindres : 500 cc en moyenne.

Le gaz diffuse au travers de toutes les couches de la peau et même vers le muscle et les articulations.

Ceci permet de traiter une zone entière avec très peu d'injections, parfois une seule. On constate souvent une amélioration des douleurs articulaires dans la zone du territoire cutané injecté.

Suites d’une séance de carboxythérapie :

Elle est dépourvue d'effet secondaire. La reprise de la vie sociale est immédiate dès la fin de la séance, il n'y a aucune contre-indication connue en dehors de la femme enceinte par principe.

On peut ressentir une douleur fugace lors de l’injection avec une sensation de crépitements sous cutané qui disparait en quelques minutes.

Rarement, on peut avoir une ecchymose aux points d’injections. Exceptionnellement, un discret œdème lié à la vasodilatation peut persister quelques jours (surtout au niveau des cernes).

Après une séance de carboxythérapie, il convient d'éviter les bains très chauds et les saunas dans les 24h qui suivent.

Une série de 8 à 12 traitements espacés d'une semaine est recommandée pour obtenir un bon résultat. Ensuite, en fonction des indications, Il faut faire des séances d’entretien tous les deux à trois mois pour maintenir les résultats.

Prix d’une séance de carboxythérapie :

Il est variable selon les indications et la zone à traiter : cela peut aller de 400 à 600 euros les dix séances.

La carboxythérapie est souvent associée à d’autres techniques qui se potentialisent entre elles…

Votre médecin vous fera un devis détaillé personnalisé.

NoteCarboxythérapie5.005basée sur2visiteurs
Cette page vous a plu ?
Dans le cadre de l'amélioration de l'information que nous vous communiquons, vous pouvez noter cette page.
Cliquez pour noter !
Prendre contact avec le centre

Abonnez-vous à la newsletter
OU
Prendre un RDV en ligne sur notre site

Suivez-nous sur les réseaux

Retrouvez nos vidéos sur Youtube
Rejoignez-nous sur Facebook
Donnez votre avis sur Google
Retrouvez nous sur Twitter
Retrouvez nous sur Pinterest
Retrouvez nous sur Instagram